samedi 25 mai 2013

LES ECRITURES SAINTES DU VODOUISME: FA




A la recherche du Savoir
(VozzPhoto,2011)
A la mémoire de mon oncle FIONYON AGUEVODOU II


LES ECRITURES SAINTES DU VODOUISME

   La caractéristique commune du vodouisme et des religions abrahamiques est l'existence d'un langage entre le sacré et les humains. Certaines religions ont des "livres saints" où sont stockés des messages attribués à Dieu: ce mode de communication est à sens unique (on oublie les considérations théologiques) car il ne permet pas d'avoir un feed back de la part du divin. Dans le vodouisme par contre, la communication est à double sens et reste l'oeuvre des spécialistes formés pendant une durée minimale de 3 à 4 ans. Le langage codé qui permet à un humain de communiquer avec le divin dans le vodouisme s'appelle le FA . On comprend bien par là que le FA N'EST PAS UN VODU!!!! C'est un langage à double sens humain-divin.


Quelle est la nature du FA ?

Le Fa écrit                                                     Le Fa réel


Le FA est un langage qui permet à un être humain communiquer avec un ou plusieurs vodus. Un spécialiste de Fa s'appelle un Bokon ou un Bokonon. Le Fa est un langage interprété et demande des années de formation. Le Fa est composé de 16 signes principaux ou de base (Figure 1) écrits avec des I et des II sur 4 rangées. Donc pour arriver aux signes de base, on a fait un travail de dénombrement en faisant toutes les combinaisons possibles: 2 puissance 4 =>(2^4)= 16 possibilités. Un signe de base se lit verticalement.
La fiugure 1 donne les les signes de base et leurs noms dans différentes langues.

Figure 1 (Zanklibevi)


 La combinaison de deux signes de base donne un dou ou un kponli. Ce kponli est considéré comme un thème ou univers qui sera interprété par plusieurs spécialistes.  Et comme un kponli est composé de 2 signes on aura au total 16²=256 kponlis ou thèmes à interpréter.  Le kponli se lit de droite vers la gauche. Nous pouvons écrire le Fa dans le langage binaire conventionnel en posant I=0 et II=1. Vous pouvez consulter les 256 kponli possibles sur le figure suivante.
Les 256 univers possibles de FA.

Origine du Fa:


L'Origine généralement connue du Fa est la ville de Ifè au Nigéria. Mais Professeur Kakpo Mawunyon va plus loin en trouvant les orgines du Fa dans l'Egypte ancienne et la ville d'Ifè est l'endroit où ce Fa a été le plus travaillé avant de se propager en Afrique de l'Ouest. Mais l'influence yoruba sur le Fa actuel dans le golfe du Bénin est incontestable.

     Monsieur Zanklibevi nous donne une origine du Fa et sa relation avec Dieu dans la cosmogonie Yoruba.
"Lorsqu’Oloddumare, Dieu Suprême du panthéon yoruba, créa l’univers il eut comme seul témoin Orunmila, et de ce fait ce dernier eu la connaissance de tous les destins. Premier prophète envoyé sur terre Orunmila fut chargé d’aider les hommes dans une évolution qui devra les amener au terme de leurs réincarnations à devenir de purs esprits dans le royaume d’Orun (le ciel). Pour ce faire Orunmila doit pouvoir adresser ses conseils avis et avertissement aux être humains et cela tout au long de leur existence, et c’est par l’Ifa qu’il communique.
L’Ifa est un système de divination faisant partie intégrante des traditions yoruba que seul le babalawo un prêtre ayant subit une très longue initiation peut pratiquer. Le terme Ifa désigne à la fois le culte la prêtrise et l’Orisha Orunumila lui-même. La pratique de l’ifa appelée Idafa repose soit sur l’utilisation de 18 noix sacrées et de la planche d’Ifa (grand jeu) ou du chapelet divinatoire, l’Opele (petit jeu). A l’aide de l’un de ces deux procédés le babalawo va sélectionner parmi les 256 Odus possibles celui qui transmet la réponse d’Orunmila à la question qui a motivé la séance. Chaque Odu contient exprimée de façon lyrique et poétique une histoire sacrée du peuple yoruba (pataki ou ese). De fait les 256 odus englobent et incarnent la totalité des archétypes universels et leur modalité de développement. La consultation de l’Ifa peut avoir lieu de façon régulière ou à l’occasion d’évènements particulier. Cependant l’utilisation de la planche d’Ifa est réservée aux très grandes occasions comme la cérémonie de la "main d’Orunmila" par laquelle le nouvel initié va recevoir son signe et le nom de son protecteur. Le rituel de l’Ifa dont la Mecque est la ville d’Ile-Ife au Nigéria est pratiqué chez les fons du Bénin sous le nom de Fa et les sous celui d’Afa chez les Adja-Ewe-Guin-Mina du Togo." sur aneho-togo.net.

Initiation au Fa

Le Fa n'est pas une oeuvre de profane ou d'aventurier. Il demande une longue initiation comme le précise Zanklibevi. Cette initiation se fait en deux phases: la prise de Fa et l'étude du Fa.

-La prise de Fa:

La prise de Fa est capitale pour tout individu qui veut connaître son destin. Beaucoup se demandent pourquoi ce que je fais ne marche pas pour moi alors que ça marche pour l'autre? D'autres disent que je me suis trompé de chemin. Il y en a qui ont de l'argent ou des biens matériels et ne sont pas heureux; d'autres s'énervent sans raison valable ou se rendent compte que leur vie n'a pas pris le chemin qu'ils voudraient. D'autres encore perdent toutes les richesses qu'ils ont amassées sans comprendre pourquoi....beaucoup d'incompréhensions qui s'éclaircissent dès que l'individu prend son Fa. Il pourra comprendre son but dans la vie et mieux prendre ses décisions. Il saura faire ses choix dans la vie et comprendre le moindre évènement de son existence. La prise de Fa est nécessaire pour tout le monde car c'est un élément capital d'orientation dans la vie de tout individu.


Prise de Fa
VozzPhoto,2011
La prise de Fa permet à tout individu de connaître son dou ou son kponli c'est à dire son "étoile". En fonction de son dou, il aura des prescriptions ou des règles à respecter pour mieux vivre. Si tu as un dou d'un grand dirigeant, il est fort probable qu'on t'interdise de boire de l'alcool car un dirigeant a besoin d'être sobre et éveillé. Si tu as un dou de quelqu'un qui suscite de la jalousie, on t'interdira de porter de l'or ou de porter du rouge....donc la prise de Fa est une porte ouverte sur toute ta vie et une ligne directrice te permettant d'être maître de ton destin.

-L'étude ou le travail du Fa:

Ceci est réservé à ceux qui veulent devenir des spécialistes de Fa appelés des Bokons ou Bokonons. C'est le travail du Fa ou l'étude générale de tous les 256 dou du Fa. Tout aspirant Bokon est censé connaître tous ces signes du bout des doigts, en connaître les significations et leur histoire. Il est censé connaître tous les vodus qui s'expriment à travers tel ou tel dou et savoir quoi prescrire à tout individu qui vient consulter le Fa. Celui qui finit sa formation devient un "Bokon gan" c'est à dire un grand Bokon ou un Spécialiste de Fa. Le Bokon est un diagnosticien et un prescripteur. Il a la même fonction qu'on médecin, un psychologue ou un psychiatre sauf qu'ici il est aidé par les vodus. Donc l'étude de la psychologie voire de la médecine peut s'avérer un grand atout à l'exercice de cette fonction car être Bokon demande un pointilleux raisonnement abductif. Un individu inintelligent ne peut aspirer à une telle fonction et ce ne sont pas tous ceux qui commencent la formation du Fa qui la finissent car c'est un boulot de longue haleine. A peine 12 à 13% des initiés arrivent à atteindre le stade de Bokon Gan. Etre un prêtre vodu est souvent subordonné à cette condition de maîtrise de Fa.



Utilité du FA:

L'utilité du Fa va au-delà des bienfaits d'une prise de Fa. Il est question ici du pouvoir du Fa à éclaicir les évènements de la vie. Vous vous levez un bon matin et votre entreprise tombe en faillite; votre conjoint meurt sans aucune maladie détectée; les femmes vous abandonnent sans aucune raison valable; les hommes vous plaquent après quelques mois de vie commune; vous êtes une femme remarquable mais personne ne veut de vous. Votre patron vient de vous virer sans aucune raison; vous sentez que votre père vous veut du mal mais vous n'en êtes pas sûr; vous avez le présentiment que votre conjoint(e) vous est infidèle mais vous doutez encore....Consultez un Bokonon! Il saura vous expliquer ce qui vous arrive avec les informations que vous lui donnerez et le dou que Fa va révéler. Il faut remarquer que dans un cas de diagnostic de Fa, il y a au moins trois bokonons pour faire l'interprétation du dou. Cette mesure permet d'éliminer toute subjectivité ou d'en réduire le risque: c'est comme confier un diagnostic à 3 médecins en même temps. Les Bokonons, un principal et des assistants, vont fouiller de fond en comble le dou pour vous expliquer votre mal.

UN EXEMPLE DE CONSULTATION DU FA (Video en langue Ewé pour l'instant): 


video



Remarques importantes sur la vidéo

0-La patiente cherche à avoir un enfant
1-Remarquez que la patiente a devant elle 3 Bokons pour fouiller le dou et sa vie pour diagnostiquer son problème.
2-A 1min47 le Bokon assistant a dit: "Tu donneras au Vodu, un mouton plus une tourterelle et DIEU fera tout pour te garder en vie.
3- Les trois bokons sont arrivés à la même conclusion: Jalousie à l'égard de la patiente; menaces des sorciers dans sa vie.

Interprétaion:

  Le Fa est capable de résoudre des problèmes complexes comme les difficultés à avoir d'enfant. Le diagnostic se fait avec 3 bokonons pour éviter les risques de subjectivité. Le fait que le bokon fasse allusion à DIEU dans son discours montre que le Vodu puise sa puissance dans l'énergie de Dieu; que le vodu obéit à l'ordre de Dieu; montre aussi que c'est le vodu qui a besoin d'adoration, de culte alors que Dieu n' a pas besoin de tout ça. On remarque enfin que, quel que soit le bokon concerné, l'idée générale de l'interprétation reste inchangée.

Egyptologie:
 Nous pouvons remarquer que, le Fa, venu chez les Ewés via la culture Yoruba, a donné des noms dérivables du Yorba en Ewé:

Yoruba ----------------------------> Ewé

Ifa       -----------------------------> Fa
Odou ------------------------------> dou
Opele ------------------------------> Kpele
Babalawo--------------------------->Bokon
Ogbé ------------------------------> Gbe
Ogounda -------------------------> Gouda
Irete ------------------------------> Lete
Irosun----------------------------> Losso
Ose-------------------------------> Tse
Otura-----------------------------> Tula
Obara-----------------------------> Abla
Odi-------------------------------->Di
Osa------------------------------->Sa
Owori------------------------------->WOli
Ofun ------------------------------> Fu
Ika------------------------------->Ka
Oworin ---------------------------->Wlin
Oturupon----------------------------> Trukpè
Okaran ----------------------------> Aklan
Oyekou   ---------------------------> Yekou


        COMPARONS  LE FA AUX LIVRES ABRAHAMIQUES


Critères 
                        FA

Livres Abrahamiques

SENS de communication


Identifier un CRIMINEL?


Capacité à fouiller le passé d'un consultant ?

Identifier un VOLEUR?



Le choix des versets 
(Dou)est-il dicté 
par le divin?



Identifier l'infidélité?


Capable d'aider
 la Justice d'un Pays?


Spécialiste(s) intervenant dans l'interprétation du message?

Capacité de prédiction?


A la portée du
profane?


                 
                  DOUBLE


                 OUI


                 OUI


                 OUI



                OUI

 avec une  probabilité   
 p= 1/256



    OUI



     OUI


     3 ou plus

  
OUI  


NON


UNIQUE


NON


NON


NON



NON 
dépend de l'appréciation
du pasteur , de l'imam ou
 du prêtre



NON



NON


1


NON


OUI
CONCLUSION ?
              CONCLUEZ
CONCLUEZ

Ma conclusion est simple: Un groupe d'individus ont décidé que le premier était satanique et que les autres étaient soit divins ou sataniques selon la religion choisie .

AUCUN INDIVIDU CONNAISSANT LE FA, NE PEUT ACCEPTER LE TRONQUER  CONTRE UN LIVRE ABRAHAMIQUE.

Le jour viendra envahir la lumière
La nuit viendra engloutir l'obscurité
Le vent viendra déloger l'air
Aucun Ouragan ne fera d'un  baobab, un déraciné

Vozz KOFFI